J'avais glissé un mot sur le sujet dernièrement. Edogawa-ku veut devenir une ville de vélos, mais d'une façon disons plus encadrée. Je m'expliqe; il sera bientôt possible de louer des vélos aux stations Kasai, Nishi-kasai et Kasai rinkai (de 4:30 - 1:00AM). Les vélos pourront être loués sur une base quotidienne aux coût des 100 yen la journée, ou 1500 yen par mois. Les utilisateurs occasionels pourront louer leurs vélos dans une des stations mentionnées et le rapporter dans une autre station. Tandis que les membres mensuels pourront retourner à la maison avec le vélo, puis le rapporter en allant au travail, etc...

Le but recherché est entre autre de permettre aux visiteurs de découvrir les lieux en vélo, puisque l'arrondissement compte de nombreux parcs et de pistes cyclables, le long des digues notamment. Je tiens à préciser que parmi tous les arrondissements de Tokyo Edogawa-ku arrive premier pour ce qui est de la superficie totale consacrée aux parcs et aux "aires vertes". Un avantage sur lequel il faut tabler.

Toutefois, le but principal de cet initiative est de réduire le nombre de vélos dans l'arrondissement! Oui, vous avez bien lu. Cela peut paraître étrange à maintes égards, d'autant plus qu'Edogawa-ku a investi des sommes énormes dans la construction d'infrastructures comme le stationnement souterrain automatisé de la station Kasai. Pourtant, ici comme ailleurs à Tokyo, les vélos sont devenus un fléau (les cyclistes aussi...mais ça sera pour une autre fois). Il y en a trop! Par exemple, où j'habite présentement, j'ai remarqué que le nombre de vélos a sensiblement augmenté au fil des temps. De toute évidence plusieurs vélos étaient désuets, abandonnés, possiblement volés. Le résultat à la longue, eh bien c'était le bordel dans l'entrée faute d'espace; stationner son vélo convenablement devenait de plus en plus un exploit! Certains comiques ne se gênaient même pas pour bloquer littéralement l'entrée. De quoi à me faire rager. Maintenant imaginez ce genre de situation des milliers de fois, à chaque immeuble résidentiel; ça fait beaucoup de métal inutile qui rouille ou qui prend de l'espace pour rien. Ici il a fallu faire un ménage là-dedans et envoyer les vélos inutilisés à la feraille (aux frais du propriétaire de l'immeuble bien entendu).

Le projet est au stade expérimental, mais il y a beaucoup d'espoirs. Advenant un succès j'imagine que l'expérience sera élargie à d'autres stations. Si on compare les coûts, les frais pour garer mon vélo dans le stationnement souterrain automatisé de la station Kasai sont de 4900 yen par 3 mois. Quant à la location d'un vélo, on parle ici de 4500 yen pour le même lapse de temps. Je suis quand même curieux du type de vélo dont il sera question. Verra-t-on un service du genre Bixi ici dans un avenir rapproché? C'est possible. Quand le service va entrer en fonction je mettrai des photos sur mon blog. Pour l'instant, voici le l'affiche officiel Edogawa Eco Earth (clickez dessus pour une plus grosse image).

Edogawa_Eco_Earth