Edogawa_Hanabi_2010

Tokyo et les environs avaient rendez-vous dans l’extrême-est d’Edogawa-ku samedi soir dernier. La magie des feux d’artifice s’est opérée de nouveau et on a même eu droit à un magnifique coucher de soleil. Une vraie journée d’été avec un vent soutenu qui a rendu le tout un brin légèrement plus confortable. Les rues habituellement paisibles du secteur Shinozaki ont été envahies l’espace d’une journée par des torrents d’âmes fêtardes. Plusieurs comme moi avaient opté pour le yukata (kimono d’été). J’ai même chaussé des geta pour l’occasion, genre de sabots japonais. Comme toujours, la bonne humeur et l’esprit de fête tout azimut.

A mon avis l’édition de cette année était particulièrement réussie. Bon c’est peut-être mon imagination, mais j’ai cru voir de nouveaux types de feux d’artifice. Les thèmes étaient originaux aussi. Seul bémol, franchir la digue fut plus compliqué que prévu après le spectacle. Les autorités avaient décidé de restreindre l’accès des passerelles par mesure de sécurité. Heureusement que la foule japonaise est patiente.

Un coup la digue franchie un autre spectacle s’est amorcé. Un spectacle à hauteur d’homme cette fois-ci. La fête a continué tout au long du parcours jusqu’à la station Shinozaki, car les gens n’étaient pas encore rassasiés et la nuit était encore très jeune. Les petits commerces familiaux improvisés le long du trajet de retour ont fait le bonheur de plusieurs, en plus de mettre de la vie dans le quartier. Tenez, voilà un jeune homme qui tente de négocier à la baisse le prix d'un amuse-gueule sans succès. Il se désiste, fait la moue, puis continu son chemin. La tanti lui crie "c’est plus cher au conbini, hein"! Le jeune rebrousse donc chemin et accepte le marché: bruyante ovation. Que dire du gros "mon’oncle" au visage rouge pompette qui criait aux passants zeitai onaka suiteru -c’est sûr que t’as faim! Les rires fusaient de partout. Il y a de ces nuits qu’on voudrait qu’elles durent pour toujours; il va bien falloir que j’immortalise ça un de ces jours!

Voici quelques vidéos. Elles ne sont pas de moi cette fois-ci.  La deuxième est un accéléré de l’événement au complet.