Etranger_yokoso_jp

Ça m'a frappé un jour, il y a bien longtemps. Pourtant j'avais toujours été conscient de la chose, mais ça m'a frappé tout de même. J'étais dans un train de la ligne Tozai et je lisais pour la énième fois l'Étranger de Camus. Subitement j'ai déposé mon livre, jeté un coup d'oeil dans le train, puis regardé la couverture du bouquin: l'étranger, c'était moi!

Au Japon on ne se compte pas des histoires comme en Occident: ou bedon t'es Japonais, ou bedon tu ne l'es pas. Et moi je ne le suis pas et je n'ai aucun problème avec ça.

Bien sûr des fois on me dit des compliments du genre: "ah, mais maintenant tu es devenu un vrai Japonais". Ben oui... Il n'en n'est rien, il faut prendre ça au 2e et même au 3e degré. J'aborderai peut-être la question plus en profondeur un de ces jours, ou du moins raconter quelques facettes de ma vie à Tokyo. Mais ça sera une autre fois.

Rien n'empêche qu'après plusieurs années ici, on prend des habitudes du coin. J'ai donc lu avec intérêt cet article d'un blog intitulé The 101 Signs You've Been in Japan Too Long. J'ai bien ri, car je me suis reconnu pas mal là-dedans! Je suis persuadé que ce fut le cas pour plusieurs autres aussi.

Parmi ceux-ci j'en ai sélectionné quelques uns et j'ai ajouté mes commentaires:

-You bow when you're on the phone.
Puis après on se demande toujours pourquoi, pour récidiver quelques minutes plus tard...

-You've become extremely nostalgic about sakura (cherry blossoms).
Au début c'était l'émerveillement, maintenant c'est nostalgique. 

-You start to think that oyaji gagu are funny (the corny jokes told by middle aged Japanese men).
Encore pire, c'est moi qui les raconte maintenant! J'ai fini par décoder l'humour japonais, enfin je crois: jeux de mots ou buzzword accompagné d'un geste bref et absurde. Même mes collègues de travail répètent mes oyaji gagu en étant morts de rire. Au Québec je passerais probablement pour un patient qui s'est évadé de l'Institut Philippe-Pinel.

-You have accidentally apologized in Japanese in your home country.
En effet, ça m'est arrivé plusieurs fois lorsque je suis allé à Montréal en 2010. Au Japon on s'excuse pour n'importe quoi, on s'excuse même de s'excuser! Alors forcément...

- You turn your headlights off when you come to a stoplight.
Presque tout le monde le fait, alors j'ai fini par prendre l'habitude aussi.

- You can hum the donkihote song.


Mention spéciale au thème de Kojima (qui tourne en boucle dans le magasin à la longueur de la journée)  

-You drink corn soup from a can.
C'est si bon quand il fait froid, comme dans ce temps-ci de l'année!

-You think it's normal for people over 30 to read comics (manga) on the train.
J'ai dû me creuser la tête pour me rappeler si c'était normal ou non au Canada.

-You bow when you shake hands.
Ça aussi on n'y échappe pas.

-You're starting to get Japanese comedy shows.
J'ose même pas aborder le sujet.